Football, vers une professionnalisation de la pratique : L’intérêt du projet et son impact social

L'organisation de la CAN 2012 aura servi de déclic. Au sortir de cet événement, les plus hautes autorités de l'Etat décident de professionnaliser la pratique et l'encadrement.

En agissant ainsi, non seulement on allait tirer le foot vers le haut, mais on rentabilisait les acquis de la CAN, stades, moyens roulants, logistique... De plus, on escomptait surtout un réel impact social à cette décision : le chef de l'Etat visait la création d'emplois. Des emplois directs liés à l'organisation des championnats de D1 et D2, mais aussi des emplois indirects, en faisant intervenir les PME locales chargées des prestations et des services, dont l'entretien des stades, le déplacement des joueurs, l'accueil des spectateurs...

Ce projet participe donc directement à la lutte contre le chômage. Les joueurs touchent eux aussi des rémunérations fixes et cotisent à la CNSS. En outre, il est possible désormais de faire carrière dans la pratique.


MM


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.