Football : Un débat de bas étage

Les férus du football gabonais pensaient que le débat relatif à la désignation des arbitres devant officier les rencontres du National-Foot 1 et 2 était clos définitivement entre la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) et la Ligue nationale de football professionnel (Linafp). Il n'en rien !

La Fégafoot, sous prétexte que la Confédération africaine de football (Caf) aurait envoyé (le 10 mai 2018) à chaque association nationale une circulaire dont l'objet porterait sur « la création d'un département d'arbitrage fonctionnel au sein de chaque association membre », remet du feu sur notre « maison foot ».

Laquelle n'est nullement concernée par la teneur de cette circulaire. Parce que notre fédération a non seulement un département d'arbitrage qui fonctionne bien, mais aussi une commission centrale des arbitres (CCA). L'actuel locataire de la « Maison du Foot Alexandre-Sambat », alors premier président de la Ligue nationale de football (Linaf), avait combattu farouchement ce qu'il qualifiait de « conflit d'intérêt ». Pour lui, la désignation des arbitres revenait logiquement à l'organisateur de la compétition, donc à la Linaf. Et à cette époque, il opposait, à juste titre, l'argument selon lequel « les arbitres Fifa appartiennent à la Fifa. Mais quand la Caf organise ses compétions dont la Can, c'est elle qui désigne ces arbitres Fifa. Mieux, lorsque la Fifa organise la Coupe du monde et ses autres épreuves, c'est elle qui désigne les arbitres. Il en est de même pour l'Uefa et les autres associations membres ».





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.