Football / Rencontre entre la ministre des Sports, le Cocan-Gabon et la Fégafoot : De qui se moque-t-on ?

Les acteurs attendus pour débattre de la gestion de l'équipe nationale, de l'organisation de la Coupe d'Afrique des nations "Gabon 2017" et du fonctionnement du Cocan-Gabon n'ont pas tous répondu présents. Une attitude qui a le don de mettre la ministre des Sports de méchante humeur.

Cette rencontre programmée hier au ministère des Sports entre la ministre, la Fégafoot et le Comité d'organisation de la Coupe d'Afrique des nations (Cocan) ne manquait pas d'intérêt. Il s'agissait de débattre de la gestion de l'équipe nationale, de l'organisation de la CAN et du fonctionnement du Cocan-Gabon. Malheureusement, toutes les parties attendues n'étaient pas présentes. En l'occurrence le Cocan. De ce fait la réunion a du être annulée.

Aux journalistes, Nicole Asselé a exprimé son mécontentement. « Ils n’ont pas même daigné s’excuser. Ils considèrent qu’ils sont au-dessus du ministère des Sports et de l’Etat ». Et de juger cette attitude pour le moins méprisante.

Joint au téléphone, un responsable du Cocan a tenu à préciser que le Haut commissaire Christian Kerangall était au courant de la séance de travail, mais que « pour des raisons de calendrier, ses collaborateurs et lui-même n'ont pas pu répondre présents. Cela ne veut pas dire que la rencontre n'aura plus lieu. (...) Il n'y a pas lieu de dramatiser notre absence ».



F-K-O.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.