Football : Nouveau requiem pour les Panthères

Samedi dernier à Bouaké. En match comptant pour les éliminatoires de la CAN 2017, la Côte d’Ivoire a battu le Gabon (2-1).

SORTEZ vos mouchoirs, mesdames et messieurs, les Panthères viennent de connaître, ce samedi 4 juin, à Bouaké (Côte d’Ivoire), leur deuxième défaite en quelques jours. Certes, il y a eu un léger mieux, surtout après le match insipide qui s’est conclu par une grosse déconvenue devant les Mourabitounes de Mauritanie, le 28 mai dernier (2-0), à Barcelone (Espagne). Mais cela a été bien insuffisant pour faire douter une Côte d’Ivoire composée de jeunes aux dents qui rayent le plancher, plus solidaires, plus volontaires, plus soudés et qui évoluaient devant l'exigeant public de la ville de Bouaké. « J’ai un groupe qui manque encore d’expérience, mais qui va forcément grandir vite » , a expliqué Michel Dussuyer, le coach de la sélection ivoirienne, en conférence de presse.

Privé de Yaya Touré (Manchester City), en délicatesse avec son genou, de Serge Aurier (Paris Saint-Germain) et Wilfried Bony (Manchester City), indisponibles également, en raison de pépins physiques, le sélectionneur français n’a pu s’appuyer que sur Gervinho et Max-Alain Gradel, pour encadrer cette bande de jeunes Ivoiriens. Et cela a été bien suffisant pour composer une nouvelle marche funèbre pour les Panthères.


Serge A. MOUSSADJI


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.