Football / Linaf : Et si on parlait des priorités ?

Comment la Linaf compte-t-elle financer ce championnat national de D1 et D2, au regard de la volonté de l'État de se désengager progressivement ? Une question sur laquelle devraient réfléchir les responsables de cette institution... et non sur la "gabonisation" du poste de gardien.

En effet, on voit mal aujourd'hui comment la Ligue peut prendre en charge le bon déroulement de cette compétition puisqu'elle attend chaque année que le gouvernement décaisse les fonds nécessaires. Or, nul n'ignore les retards de l'État. Conséquences inhérentes, impossibilité pour les clubs de se lancer dans un bon recrutement, de respecter leur calendrier de développement, ou encore de rendre le championnat plus attractif... Les difficultés financières actuelles de l'État risquent encore d'aggraver la situation.

On attend également de l'instance qui gère le championnat gabonais, la qualité des stades et leur nombre. Force est de constater que les installations sont loin de répondre aux normes. On se souvient de la difficulté, lors de la saison dernière, de certains clubs engagés dans les compétitions africaines de trouver des stades aux exigences de la Confédération africaine de football (CAF). Donc il faudrait que les responsables de la Linaf recadrent le débat , plutôt que de s'intéresser à la "gabonisation" des gardiens de but. C'est un faux débat !



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.