Football : Le club gabonais veut assurer à domicile

Football : Le club gabonais veut assurer à domicile

Au moment d'affronter, ce dimanche 11 août au stade Augustin-Monedan de Sibang, le Tout-Puissant Elect-sport de N'Djamena, aucun joueur de l'Association omnisports Centre Mberie sportif (AO CMS) n'a vécu le dernier naufrage d'un club tchadien en compétitions africaines face à un représentant gabonais, il y a 25 ans.

Le 20 février 1994, au stade omnisports président Bongo de Libreville, Mbilinga FC avait étrillé Renaissance d'Abéché sur le score de 13 buts à rien. Des réalisations signées Kwaku Manu (5e, 35e, 51e), Wilfried Ogoula (7e, 69e, 84e), Valéry Ondo (12e, 27e, 29e), Michel Biyoghe (41e), Cyrille Ndonga (43e, 44e) et le portier Jean-Claude Pambo (61e, sur penalty). Humiliés, les Tchadiens avaient renoncé à disputer le retour à la maison. Dallian Ghislain Toung Allogho et ses équipiers ont été informés de cette décision par ceux qui avaient assisté à cette rencontre.

La nouvelle génération du CMS voudrait bien s'en inspirer pour battre le vainqueur 2018-2019 du championnat tchadien de première division et, ainsi, assurer à domicile avant la manche retour dans deux semaines. Elle en a les moyens, surtout si elle impose son style de jeu à un adversaire qui ne devrait cependant pas être facile à manœuvrer.

Avec notamment six titres de champion, la formation sponsorisée par la Société tchadienne de l'énergie électrique s'est un peu habituée aux joutes continentales.



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.