Football : La Fégafoot et les clubs participants accordent leurs violons

UNE importante rencontre d'harmonisation a eu lieu, le mardi 5 juillet 2016, à la Maison du Football Alexandre-Sambat, au siège fédéral, entre la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) représentée, entre autres, par son président Pierre-Alain Mounguengui, et les membres du bureau de l'Association des clubs de D1 et D2 conduits par le vice-président de ladite entité, Landry Ndong Nguema. Au cœur des débats : le calendrier et le financement de la Coupe du Gabon interclubs 2016.

A l'issue de près de deux heures de débats à huis clos, dans le cabinet de travail du président fédéral, les participants ont retrouvé le sourire. A cause du coup de pouce des pouvoirs publics qui, selon les intéressés, ont débloqué une enveloppe de 185 millions pour le déroulement de cette compétition qui démarre le mardi 12 juillet 2016. Avec les matches des 16es de finale.

« La Fédération gabonaise de football et les clubs, d'un commun accord, ont décidé de lancer la Coupe du Gabon qui est une compétition de souveraineté. La Fégafoot a obtenu des pouvoirs publics le financement dont le montant de l'enveloppe s'élève à 185 millions de francs. Une somme qui va servir non seulement à l'organisation, mais aussi au transport, à l'hébergement et à la restauration des clubs en déplacement », a déclaré le secrétaire général de la Fégafoot, Jean-Félix Mba Nzé.


MIKOLO-MIKOLO


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.