Football : Didier Ibrahim Ndong à la poursuite du temps perdu

C’est une sorte de course contre-la-montre qu’a lancé Didier Ibrahim Ndong, depuis le 28 décembre dernier, après avoir paraphé un contrat avec l’En-Avant Guingamp.

Sortant ainsi d’une période d’inactivité de près d'un an, suite à ses déboires avec son ancien employeur, Sunderland AFC, et un prêt raté à Watford (aucun match disputé), le milieu de terrain international gabonais a entamé un processus de reconquête d’un statut perdu et d’une image écornée.

Le challenge, qui n’est pas gagné d’avance, exigera de la sueur, une détermination sans faille et surtout des performances probantes avec un club qui lutte pour le maintien. Dans un secteur médian où Ndong devra faire avec une forte concurrence (Etienne Didot, Guessouma Fofana, Lucas Deaux, Ludovic Blas et Marcus Coco) pour convaincre l’entraîneur guingampais, Jocelyn Gourvennec, d'en faire un titulaire de son onze majeur.

S’il y parvient, cela signifie que le joueur formé à l’AO CMS de Libreville (Gabon) aura vite gommé un déficit athlétique logique et retrouvé le niveau de jeu qui lui avait permis de rapidement devenir un élément de base au FC Lorient, son précédent club Ligue 1 française. Où en dix-huit mois, soit une saison et demie, ses productions et statistiques (54 matchs, 2 buts, 14 cartons jaunes et 2 exclusions), avaient confirmé la trajectoire ascendante d’un joueur prometteur acheté à 2 millions d’euros au Club Sportif Sfaxien et vendu presque dix fois plus cher à Sunderland durant l’été 2016.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.