Football : 3e journée des matches de poules de la Coupe de la Caf

La formation de CF Mounana, évoluant en 4-4-2 (flexible), a encore failli au plan de l’efficacité et de la réussite.

Même en manquant d'enthousiasme dans leur jeu, les Mounanais, après que le portier Bitseki Moto a d’abord repoussé, grâce à un arrêt-réflexe, "l’obus" d’Ibrahima Condé (13e), se sont créés deux occasions franches de but en première période.

D’abord Louis Ameka Autchanga qui, mis sur orbite par Atchabao, se retrouve seul face au portier de la formation d’Horoya AC, Khadim Ndiaye. Ce dernier, pourvu de baraka, contre in extremis l’attaquant du club gabonais (19e). Puis, Cédric Ondo Biyoghe qui, parti dans le dos des défenseurs du club guinéen qui appliquent approximativement la défense en ligne, se retrouve seul face à Khadim Ndiaye. Le gardien de but d’Horoya AC va se frotter les mains lorsque Cédric tire inexplicablement le ballon à côté (22e).

« On est trop maladroits », reconnaît le coach Kevin Ibinga. Qui verra ses efforts ruinés à la 72e minute.

Un instant choisi par Sékou Amadou Camara. Lequel, en conclusion d’un corner tiré par Mensah Brefo, saute plus haut que Nsimba Mukanu pour expédier une tête piquée qui se loge dans la lucarne de Bitseki Moto : 1-0.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.