Foot / Qualifications Can U17 : Où était le public ?

Le stade Augustin Monedan de Sibang était plein, samedi, sans doute en raison de la gratuité de l'entrée décidée par la Fégafoot. La fédération qui comptait sur le soutien du public pour soutenir les Panthéreaux, afin qu'ils arrachent la qualification pour la CAN U-17, n'aura pas porté ses fruits.

Dommage ! Les poulains de Kevin Ibinga, malgré les trois buts inscrits, ne participeront pas à la phase finale de cette compétition. Les quatre buts concédés sur l'ensemble des deux confrontations (1-0, à l'aller et 3-3 au retour) leur ont été fatals.

Durant tout le match, le public gabonais était méconnaissable. Il avait plutôt la tête ailleurs. Ils étaient très peu nombreux à encourager les joueurs. Même l'ouverture du score en première période par le jeune Fade Richard Nzengue Moubeti n'a guère enthousiasmé.

Si une bonne partie du public affichait une indifférence sur ce qui se passait sur le terrain, dans les tribunes par contre l'ambiance était au rendez-vous. La forte communauté nigérienne présente au Gabon faisait le show. Fort de cette animation entretenue par les supporters nigériens, leur équipe a fini par revenir au score avant la pose, et arracher un match nul (3-3), synonyme de qualification. " Je ne croyais pas à la qualification de nos petits, après leur défaite à Niamey ", a lancé un fan à la sortie du stade. Le bonheur des uns, la sortie pour les autres.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.