FIFPRO et Fégafoot : du tac au tac

FIFPRO et Fégafoot : du tac au tac

La Fédération internationale des associations de footballeurs professionnels (FIFPRO) n'est pas du tout contente de l'indifférence affichée par la Fédération gabonaise de football (Fégafoot) face à la dégradation des conditions de vie des footballeurs de première et deuxième divisions du Gabon, victimes collatérales du Covid-19.

La structure dirigée (pour ce qui concerne l'Afrique) par l'ancien international camerounais Geremy Njitap se dit consternée par "l'inaction" de la Fégafoot face à la situation sociale et économique difficile vécue par les joueurs professionnels évoluant au Gabon, ainsi que leurs clubs. Cela, malgré l'invite de la Fifa au dialogue et à la solidarité. Aussi la FIFPRO relève-t-elle de "graves manquements" de la part de la Fégafoot, pour ce qui est du respect des contrats des joueurs. Ce d'autant plus que, explique la Fédération internationale des associations des footballeurs, aucun contrat standard n’a été mis en place. Et qu'actuellement, 70 % des joueurs de D1 et D2 n'ont toujours pas reçu le moindre salaire depuis le 25 janvier 2020, date du démarrage du championnat. Un chiffre alarmant qui, selon la FIFPRO, pourrait atteindre la barre de 90 % si l'on considère les salaires partiellement payés.

"Malheureusement, la crise sanitaire, sociale et économique à laquelle les joueurs font face aujourd’hui, avec des joueurs dans des situations de détresse, certains devant être hébergés directement par l’Association nationale des footballeurs professionnels du Gabon, n’est pas une surprise, puisqu’elle est le fruit d’une gouvernance pour le moins déficiente et lacunaire de la Fégafoot qui perdure depuis plusieurs années", déplore cette structure internationale.



Stéphane MASSASSA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.