Dans la tanière : Donald Nze, faute de visa, n'a pas voyagé

Dans la tanière : Donald Nze, faute de visa, n'a pas voyagé

C'est dimanche soir que la délégation gabonaise, composée des membres du ministère des Sports et ceux de la Fédération gabonaise de football (Fégafoot), a quitté Libreville pour la France. Où notre équipe nationale, les Panthères, rencontrera en match amical les Étalons du Burkina Faso.

Grande a été notre surprise d'apprendre que le gardien de but Donald Nze - seul joueur local convoqué par le sélectionneur Patrice Neveu -, n'a pas effectué le déplacement de la France. Les autorités consulaires françaises ne lui auraient pas délivré l'indispensable visa d'entrée en France, selon un membre de la commission média de la Fégafoot.

Mais l'intéressé n'a pas voulu s'exprimer sur la question et justifier sa présence sur le territoire national. Et si une solution n'est pas trouvée avant le match de ce jeudi, poursuit notre interlocuteur, Donald Nze ne pourrait rejoindre le groupe des Panthères qu'au Maroc.

Les responsables fédéraux chargés de la question des visas des joueurs auraient dû prendre leurs dispositions à temps afin d'éviter de tels désagréments susceptibles d'impacter négativement sur le moral d'un joueur.



J.F. MAROLA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.