Cyclisme : Tropicale Amissa Bongo

Apres trois mois de stage en Afrique du Sud (Le Cap) et deux semaines de "congés forcés", les sept coureurs gabonais, retenus pour prendre part à la 15e édition de la Tropicale Amissa Bongo, ont entamé la dernière ligne droite préparatoire dans le Haut-Ogooué, qu’ils ont rallié le 8 janvier dernier.

Sous la direction de Chaïbou Ousseni (entraîneur) et Arnaud Ontsassi (mécanicien), Geoffroy Ngandamba, Glenn Moran Moulengui, Cédric Tchouta, Leris Moukagni, Euphrem Ekobena, Paul Maroga et Fanzo Rael Nzaou arpentent tous les jours les routes et s'exercent sur le relief vallonné de Franceville et ses environs.

 

Tout en se testant sur une partie du circuit retenu dans la province du sud-est du Gabon. C’était notamment, le cas hier, avec une course sur 170 kilomètres (la distance de l’étape Franceville-Okondja). Sous la forme d’un aller-retour entre la place des fêtes du chef-lieu du Haut-Ogooué et un pointage placé à quelques kilomètres après le village Souba, sur la route de Leconi.

 

« L’objectif est d’améliorer l’endurance de nos coureurs, étant donné que l’édition de cette année compte trois étapes de plus de 140 kilomètres. Nous souhaitons qu’ils emmagasinent un maximum de confiance et soient prêts pour être performants le jour J », a expliqué Chaïbou Ousseni.

 

Le principal souci du technicien gabonais, qui devrait être l’adjoint de l’Espagnol Abraham Olano durant la compétition, reste les récurrents soucis mécaniques et le manque d’outils techniques modernes pour rendre les vélos plus rapides.

 

James Angelo LOUNDOU

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.