CMS-Missile FC : 1-0, samedi dernier : Des militaires sans armes

La formation de Missile FC a essuyé un nouveau revers face au Centre Mbérie sportif (CMS), samedi dernier, au stade du complexe Idriss Ngari d'Owendo, dans le cadre de la 16e journée du championnat national de première division.

Une défaite logique, tant le club militaire a produit une prestation des plus médiocres, qui contraste avec ses ambitions de début de saison.

Incapables même d'aligner trois passes d'affilée, le capitaine Djesno Kabi Tchen et ses partenaires ont subi la loi de la jeunesse cémésienne (Vianney N'Na Ango, Malik Demba, Mallé Diallo et Yannick Moussounda), encadrée par des éléments ayant déjà un vécu en division d'élite (Loïc Assame Nguema, Djamal Fassassi, Sékou Cissé, Bonieck Faah).

C'est cette ossature qui, déjà vainqueur à l'aller (3-0), a une nouvelle fois pris le meilleur sur les hommes du technicien serbe Dragan Simonovic, plus que jamais sur un siège éjectable.

Dominateurs quasiment sur tous les compartiments, notamment en milieu de terrain où le capitaine Loïc Assame Nguema a encore fait la démonstration de son talent, les joueurs du CMS ont trouvé le chemin des filets par l'inévitable Mallé Diallo (33e), à la réception d'une passe de son partenaire au milieu d'une défense apathique de Missile FC, pourtant dirigée par l'expérimenté Prince Ndinga Ongolo.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.