CAN/Poule B : L’Algérie vers la sortie

Le sans-faute réalisé par les Lions de la Teranga, avec deux succès en autant de sorties, le dernier sur le Zimbabwe (2 – 0), leur a assuré l’accession au second au second tour.

Face aux Warriors, la sélection du Sénégal a dégagé une impression de puissance et une supériorité encore plus manifeste que contre la Tunisie. N’eussent été la maladresse de Mame Birame Diouf, l’individualisme de Keita Baldé Diao et quelques ‘’gourmandises’’ de fin de partie, l’ampleur du score aurait été bien plus importante.

Le Sénégal se qualifie pour les quarts de finale, après seulement deux matches de poules. Comme en 2002 au Mali, où les Lions de la Teranga, avec pour capitaine Aliou Cissé, l’actuel sélectionneur, avaient échoué en finale (aux tirs au but contre le Cameroun) pour la conquête du titre continental. Un objectif totalement dans les cordes des Sénégalais, mais plus totalement à la portée des Algériens qui n’ont plus leur destin entre les mains. Le revers (1 – 2) contre les Aigles de Carthage, ne permet plus aux Fennecs d’obtenir leur qualification, même en cas de succès contre le Sénégal, dimanche prochain.

Riyad Mahrez moins percutant, Rachid Ghezzal transparent, Islam Slimani en échec, Yassine Brahimi peu décisif dans les zones de vérités, l’entrée en jeu de Sofiane Hanni (auteur de la réduction du score) trop tardive, l’Algérie a manqué le coche offensivement.


James Angelo LOUNDOU


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.