Can 2017/Quarts-finale/Sénégal – Cameroun : 2 – 2 (4 tirs au but à 5) : Le Lion est mort, vive le Lion

Héros national après une parade inouïe à la dernière minute face au Gabon, Fabrice Ondoua, le dernier rempart des Lions Indomptables, a remis ça en stoppant le tir au but de Sadio Mané.

LA victoire du Cameroun samedi contre le Sénégal a confirmé le diction selon lequel "jamais deux sans trois" sur les oppositions en Can où le Cameroun s’est chaque fois imposé aux tirs au but. En 1992 (quart de finale), 2002 (finale) et donc 2017.

Avec des troupes au complet et un statut de potentiel vainqueur final à assumer pour son équipe, Aliou Cissé a pourtant choisi de reconduire le onze qui avait donné satisfaction lors du second match ayant validé la qualification du Sénégal pour les quarts de finale.

En face, le coup tactique tenté par Hugo Broos, en positionnant le milieu offensif Robert Ndip Tambe en pointe, et l’attaquant Benjamin Moukandjo en position plus basse, Karl Toko Ekambi sur le côté gauche de l’attaque camerounaise, ainsi que le retour de Michael Ngadeu en défense centrale, au détriment de Nicolas Nkoulou (renvoyé sur le banc), n'a pas vraiment fait ses preuves.

Les modifications nécessaires pour resserrer le bloc-équipe vont amener le technicien belge à lancer, dès le retour des vestiaires, le puissant Jacques Zoua. Mais au final, seuls les tirs au but vont départager les deux équipes.


James Angelo


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.