Basket-ball / Fégabab : Face à l'assemblée

Dans une atmosphère marquée par des critiques à l’encontre du président fédéral, celui-ci a voulu défendre son bilan.

Vendredi dernier, se tenait à l’Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), l’assemblée générale ordinaire de la Fédération gabonaise de basket-ball (Fégabab). Quatre-vingt-deux délégués, sur les cent qui composent la fédération, étaient présents. Les débats ont été parfois tendus. Laissant présager que l’élection prochaine, prévue les 8 ou 9 janvier, nous réserve de réelles empoignades.

Yvon-Patrick Medoua Nze, a dressé son bilan, articulé sur deux points : l'état des lieux de la fédération de 2013 à 2016 et les actions entreprises au plan réglementaire et matériel. Dans son intervention, il a indiqué que la fédération '' présentait des insuffisances '' qu’il fallait corriger au moment où il avait pris les rênes. Selon lui, à sa prise de fonction, la Fégabab n'était pas à jour de ses cotisations à l’égard de la Fiba. Et le Gabon occupait quasiment la dernière place au classement (53e sur 54). « A (ce moment) , notre pays brillait par son absence sur l’échiquier continental et international. Pour ce faire, les efforts (...) étaient tournés vers un retour sur le devant de la scène (...) ».

Le bureau fédéral a tout de même déploré la mise à disposition, souvent tardive, des subventions de l’État pour les championnats et compétitions internationales.



F-K-O.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.