Aya Girard De Langlade Mpali : " Tokyo constitue pour moi un tremplin"

Aya Girard De Langlade Mpali : " Tokyo constitue pour moi un tremplin"

À 17 ans, la nageuse gabonaise, qualifiée pour les JO de Tokyo, est consciente que la tâche ne sera pas aisée pour elle.  Car en face, elle devra rivaliser avec les meilleures mondiales de la distance (50 m). Face à l'adversité qui l'attend dans la capitale japonaise, notre jeune compatriote  reconnaît dans l'entretien ci-dessous qu'elle n'a aucune chance de passer le premier tour. Lecture ! 

L'Union : Aya Girard De Langlade Mpali, vous faites partie des premieres sportives qualifiées pour les JO de Tokyo. Vous confirmez ?

- Aya Girard De Langlade Mpali : J'ai effectivement réalisé les minima lors des Championnats du monde de natation qui se sont déroulés en 2019 en Corée du Sud. Et ce au titre des places d'universalité.

- Deux ans après votre qualification, qu'avez vous fait durant tout ce temps ?

- Après ma qualification, il y a eu plus tard la crise sanitaire qui a ébranlé et ébranle encore le monde. Je n'ai malheureusement pas été en mesure de m'entraîner correctement. Dans la mesure où les piscines et les places sont restées fermées durant un bon moment. Et avec la situation sanitaire mondiale, je n’ai malheureusement pu m'entraîner comme il faut. Ce n'est que récemment que j'ai repris mes entraînements.

- Dans trois semaines environ débutent les JO. Quelles sont vos chances de passer au moins le premier tour, sachant qu'à 17 ans, vous allez affronter des nageuses plus âgées et expérimentées que vous ?

- Je suis consciente que je ne passerai pas le premier tour. Tout simplement parce que, comme vous l'avez si bien dit, je vais affronter des nageuses mieux entraînées et expérimentées que moi, sachant qu'elles s'entraînent dans de meilleures conditions. Me concernant, sachez que je m'entraîne dans une piscine de 20 m au lieu de 50. Par conséquent, loin de moi la prétention de gagner dans des bassins olympiques de 50 mètres.

- Quelles sont alors vos ambitions pour Tokyo ?

- Tokyo constitue pour moi un tremplin. Ces Jeux me permettront de préparer les prochaines joutes, dont les JO de Paris-2024.

- Vous nagez depuis l'âge de 4 ans. Est-ce un atout majeur pour vous ?

- C'est un atout sur le plan national et non au niveau international.

- À Paris, en 2024 vous aurez 20 ans. Paris se prépare maintenant, n'est-ce pas ?

- Pour les JO de Paris, j'aurai 20 ans, effectivement. Bien avant, dans un an je vais poursuivre mes études à l'étranger. Par conséquent, je compte également mettre à profit mon séjour pour m'inscrire dans un club de natation et m'entraîner comme il faut pour préparer Paris dans de meilleures conditions. 



Entretien réalisé par Willy NDONG



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.