Arts martiaux/Assemblée générale ordinaire de la Fegakama : Des explications pour enfin sortir de la crise

ATTENDUE depuis plusieurs mois, c'est finalement le samedi 20 août que la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fegakama) a organisé son assemblée générale ordinaire. Cette rencontre, à laquelle ont pris part les présidents des ligues et associations, le secrétaire général et son adjoint démissionnaires, a permis au président de cette fédération, Me Paterne Dicka, de présenter son bilan pour la saison 2015-2016 et de présenter sa version sur certains faits qui lui ont été reprochés ces derniers temps.

« Beaucoup de choses m'ont été reprochées à tort. Mes détracteurs ont toujours affirmé qu'aucune assemblée générale n'a été organisée depuis près de trois ans. Pourtant, la Fegakama s'est réunie en 2014 dans les locaux de l'Agakado de Me Wapatcha pour une telle rencontre. J'admets que l'assemblée générale de l'an dernier n'a pas eu lieu, à cause d'une absence de moyens financiers et de la crise qui commençait à poindre au sein de la fédération », a indiqué Me Dicka.

Aux griefs relatifs à la formation des formateurs ou autres composantes, le président répond qu'il y a désormais 16 arbitres diplômés, plus de 8 coachs (mondiaux, continentaux) et plusieurs nationaux : « Ce qui n'était pas le cas à mon arrivée. Nous avons fait plus de choses que certains ne veulent le reconnaître. »

Mais le point qui semblait le plus intéresser l'assemblée était la gestion financière : « J'ai tenu à rappeler que la Fegakama n'a bénéficié d'aucune subvention de l'Etat en 2015. Seul le déplacement à Kinshasa pour participer au championnat d'Afrique centrale de karaté a été préfinancé par l'Etat. Pour ce qui est de la participation aux Jeux africains de Brazzaville, tout a été géré par le ministère des Sports, donc l'Etat. » Seuls les passages de grades, le championnat du Gabon interclubs, plusieurs stages techniques et d'arbitres et la Coupe de l'ambassadeur du Japon au Gabon (éditions 2015 et 2016) sont les événements qui lui ont incombé : « Nous avons expliqué à l'assemblée générale bien d'autres choses qui relèvent de la gestion financière et évoqué la part de chacun. »

Composée de cinq ligues et sept associations, cette entité a finalement donné son quitus au président de la Fegakama pour les exercices évoqués lors de cette rencontre. Soit dix membres sur douze. Ce plébiscite (y compris par certains de ses détracteurs) devrait mettre un terme à la crise qui a secoué pendant plusieurs mois cette fédération, et qui a un peu perturbé son bon fonctionnement.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.