Arts martiaux : Un rapport pour lancer le changement

Après trois jours de travaux, durant lesquels les débats ont souvent été passionnés, les présidents de ligues et d'associations et les autres délégués sont parvenus hier, en fin d'après-midi, à rédiger un rapport synthétisant les moyens qui seront mis en oeuvre pour remodeler le visage de la Fédération gabonaise de karaté-do et arts martiaux affinitaires (Fégakama).

Du 6 au 8 décembre, la fédération avait convié, à l'Institut national de la jeunesse et des sports (INJS), les principaux animateurs des arts martiaux au Gabon à définir les réformes nécessaires à la relance du karaté et des autres arts martiaux. Pour ce faire, cinq commissions avaient été mises en place : la gestion technique de la fédération, la politique de financement de la Fégakama, la politique de gestion de l'éthique, les relations internationales, l'administration de cette instance.

De tout cela, on retiendra notamment que la Fégakama envisage de mettre en place une commission d'audit. Composée de "trois personnes indépendantes et n'appartenant à aucun organe exécutif de la fédération", elle aura la lourde tâche de se pencher sur les finances et dépenses des dernières années. La raison de son inscription dans le document final provient du fait que la fédération demeure dépourvue de structures importantes et vitales pour son fonctionnement.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.