Arts martiaux : 65 stagiaires distingués à la gendarmerie

Arts martiaux : 65 stagiaires distingués à la gendarmerie

Au nombre des impétrants, six stagiaires ont été promus au grade de ceinture marron par le président d'honneur de la fédération, le général de brigade Yves Marcel Mapangou Moussadji.

C'est un appoint important aux forces de sécurité dans la lutte contre l'insécurité et la maîtrise de certaines situations délicates : les techniques de combat. Pour l'avoir compris, la gendarmerie nationale et la Fédération gabonaise de self-défense, Tonfa sécurité et sport de combats ont convenu d'un stage de formation des éléments des unités mobiles et départementales (police militaire, GIR, EGM, brigades en service à Libreville et dans l'Estuaire).

La première cuvée de ce stage a connu sa consécration le vendredi 5 juillet dernier au stade de la gendarmerie de Gros-Bouquet.

Pendant un mois, souvent dans des conditions atmosphériques difficiles (soleil accablant), les stagiaires ont acquis des techniques de combats militaires de niveau 1 et 2, notamment en close-combat, self-défense, krav-maga, désarmement au couteau, interpellation avec menottage et prise au sol...

Sur les 85 stagiaires au départ, 65 ont pu terminer la formation, sur un réel satisfecit du président de la Fédération gabonaise de self-défense, tonfa sécurité et sport de combats et encadreur principal, Me Alain Nziengui Iwangou (6e degré, expert Zone Afrique).



E. NDONG-ASSEKO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.