Angola-Algérie : 29-27 : Les Fennecs impuissants devant les Palancas negras

Du fait d’une programmation calendaire qui a prévu que le deuxième de la poule B affronte le troisième du groupe A en quarts de finale de la 23e Coupe d’Afrique des nations de handball, l’Angola et l’Algérie, pour avoir occupé respectivement ces positions-là, étaient contraintes de se croiser à ce stade de l’épreuve.

Mieux, l’une des deux sélections, citées parmi les favorites au sacre, devait voir son aventure continentale s’achever aussi vite, d’autant qu’il s’agissait d’une confrontation à élimination directe.

Hier, en deuxième heure, la malchance était du côté des Fennecs. Un résultat magnifique pour les Palancas negras qui atteignent le dernier carré de la compétition pour la troisième fois consécutive. Au sortir d’une partie à tous points de vue difficile, en témoigne déjà le score à la pause (13-12) en faveur des Angolais.

En première période, ils étaient d’ailleurs huit sur les éléments figurant sur la feuille de match à trouver le chemin des filets algériens. Même le portier Claudio Pedro s’y est essayé depuis sa cage. Sa tentative passera malheureusement à côté.

Au bout d’une longue résistance, les Fennecs courbent l’échine devant les Palancas negras (27-29).

En demi-finale, cet après-midi, l’Angola affronte la Tunisie.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.