André Biyogo Poko  : "J'ai connu des moments vraiment difficiles"

André Biyogo Poko  : "J'ai connu des moments vraiment difficiles"

- L'Union : Le 26 mai dernier, Altay Spor (D2) a remporté 1-0 la finale des play-offs face à Altinordu, accédant ainsi en première division du championnat de Turquie

- L'Union : Le 26 mai dernier, Altay Spor (D2) a remporté 1-0 la finale des play-offs face à Altinordu, accédant ainsi en première division du championnat de Turquie. Après 18 ans d'attente, votre équipe va enfin goûter aux délices de la SüperLig. On imagine aisément la joie qui vous anime en ce moment. 

- André Biyogo Poko : Merci à L'Union pour l'opportunité qu'elle m'offre de m'exprimer sur l'actualité sportive me concernant. Comme vous pouvez l'imaginer, c'est un sentiment de satisfaction qui m'anime après avoir permis à Altay Spor d'accéder en première division, dix- huit ans plus tard. Pour moi c'était un défi personnel. Aujourd'hui ce défi a été relevé. Que du bonheur ! Surtout après la période difficile que j'ai traversée à Goztepe. Aujourd'hui je savoure pleinement cette montée. 

- Au cours des rencontres des play-offs, on a vu un Poko brillant et déterminé. Est-ce à dire que vous êtes revenu à votre meilleur niveau ?

- À Goztepe j'ai connu des moments vraiment difficiles. Des moments de doute même. Mais après avoir intégré mon nouveau club, Altay Spor, j'ai repris goût au jeu. Et avec le travail acharné, j'ai repris mes automatismes. Poko reste Poko. Maintenant, suis-je arrivé à mon meilleur niveau, seul l'avenir nous le dira. Pour l'instant je vais me reposer et penser à la saison prochaine.

- Vous avez signé pour six mois avec Altay. Ce qui veut dire que vous n'êtes plus sous contrat avec cette formation. Où jouera André Biyogo Poko la saison prochaine ?

- Je suis à la recherche d'un nouveau challenge. Plusieurs propositions sont sur la table de mes agents. Par conséquent, je choisirai la meilleure offre. Vous aurez l'information au moment opportun. 

- Actualité oblige, la Confédération africaine de football a rejeté la semaine dernière la saisine de la Fécofa dans l'affaire Guelor Kanga. En attendant l'issue du recours introduit par les Congolais. Un commentaire pour conclure notre entretien.

- Je suis satisfait  du rendu du jury disciplinaire de la Caf. Le feuilleton médiatique autour de cette affaire a perturbé beaucoup de compatriotes. Y compris Guelor. Je sais qu'il a passé une mauvaise période tout au long de cette histoire. Aujourd'hui nous respirons mieux. Guelor est un gagneur, je lui souhaite de bonnes choses en sélection et avec l'Étoile rouge de Belgrade. De nombreux défis attendent les Panthères. Et nous ne comptons pas nous laisser distraire par cette affaire. Nous avons les éliminatoires du Mondial et la Can à jouer. Voilà les défis qui attendent la sélection.

 

Entretien réalisé par Willy NDONG

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon sport

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.