Port-Gentil : sortir Pizolub du creux de la vague

Port-Gentil : sortir Pizolub du creux de la vague

La grève qui accablait l'entreprise étant levée, il revient au gouvernement de jouer sa partition pour sauver ce label national.

Comptant au nombre des entreprises du secteur pétrolier – alors qu'aucun document juridique ne lui confère ce statut – la société Pizolub SA traverse une mauvaise passe. L'arbre cacherait une forêt... de maux. Les facteurs ayant fait penser à sa “liquidation” sont nombreux. Voire entretenus.

Actionnaire principal, l'État ne joue pas véritablement son rôle pour sauver cette entreprise nationale d'un éventuel naufrage. Le conseil d'administration du 20 juillet dernier à Libreville a mis en relief une kyrielle de difficultés financières importantes à l'origine de la baisse drastique de son chiffre d'affaires – près de 87% – et des enlèvements avoisinant 86% ces dix dernières années.

Mais aussi une accumulation de déficits consécutifs mettant la société des lubrifiants dans une posture financière exsangue qui se traduit, malheureusement, par un déséquilibre financier intenable, du fait des capitaux propres négatifs, et d'un fort endettement bancaire.

Outre une dette de 9 milliards, il faut ajouter la saisine des comptes dont l'entreprise fait l'objet, ainsi que des arriérés de 3 mois de salaires à l'origine de la grève qui vient d'être suspendue, la pression fiscale et douanière, la concurrence déloyale provoquée par des importations sans limite des entreprises bénéficiant des exonérations ou taux de douane réduits, au détriment de la sauvegarde de la production locale, pourtant de qualité, etc.

De sorte que malgré le plan d'actions mis en place dans le souci de relancer ses activités, Pizolub ploie toujours sous le poids des difficultés à la fois endogènes et exogènes. Devant tant de tensions, pense-t-on, seul le gouvernement peut apporter des solutions idoines pour sortir le malade du creux de la vague.



Christian KOUIGA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon Provinces
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.