Visite du chef de l'Etat rwandais, Paul Kagamé : Pour une coopération renforcée

Paul Kagamé, président du Rwanda arrive aujourd'hui au Gabon pour une visite de 24 heures. Au menu de ce séjour, le renforcement d'une coopération bilatérale dont l'un des enjeux est de mettre le Gabon sur les rails du développement "à la Rwandaise".

On ne peut oublier que Paul Kagamé était l'un des premiers dirigeants africains à féliciter le président Ali Bongo Ondimba, pour sa réélection. Présent à l'investiture de ce dernier, le président du Sénat, Bernard Makuza, était porteur d'un message.

Hormis les liens diplomatiques et d’amitié, les deux pays envisagent de mettre en place des plate-formes communes de développement du commerce et des nouvelles technologies de l'information. Un domaine dans lequel le Rwanda passe, en Afrique, pour l'un des leaders. Toujours sur le plan économique, la compagnie aérienne du Rwanda, qui dessert Libreville, est l'un des symboles de cette coopération bilatérale.

En outre, ces liens ont été souvent matérialisés par la réciprocité des visites des deux chefs d’État. Ce fut le cas lors de la tenue du New-York Forum Africa (NYFA). Mais aussi lors de la visite de l'épouse du président, Jeannette Kagame, venue prendre part à la sixième édition de la Journée internationale des veuves, le 23 juin dernier. Proximités économique, diplomatique et sociale.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.