Vie des partis / CLR : A l'écoute des militants de Port-Gentil

Les militants de la capitale économique avaient des plaintes à formuler. Le secrétaire général adjoint du Centre des libéraux réformateurs (CLR) est venu les entendre.

La rencontre était improvisée, mais elle répondait à une urgence. A savoir de dissiper quelques malentendus qui empoisonnent la vie des responsables locaux. La première revendication tenait au fait que les militants se sentent désormais oubliés par la hiérarchie du Cabaret des Artistes, siège du CLR. Pour ces membres, l'absence d'assistance pose problème, d'autant que l'alliance avec le PDG n'a pas porté les fruits escomptés. Aujourd'hui, le gros des militants ne cotisent pas... faute d'emplois. Et ce sont ces emplois même que les locaux du CLR espéraient. A leurs yeux, le PDG n'a pas respecté ses promesses de soutien au CLR.

Attentif et réceptif, Sickout-Inguendja a promis de transmettre tout cela à Boniface Assélé, président du parti. Il a demandé à tous de ne pas sombrer dans le découragement. La politique est une course de fond parsemée d'obstacles. Et d'espérer que Franck da Costa va savoir "doper" le moral de ses troupes.



Christian KOUIGA


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.