Travaux de la deuxième session ordinaire du CES : Des avancées significatives

Les travaux de la deuxième session ordinaire du Conseil économique et social (CES), qui a pris fin le 30 septembre dernier, n'ont toujours pas livré leurs conclusions finales.

ON note, cependant, plusieurs avancées quant au travail mené en commissions. Ce travail devrait, conformément au règlement intérieur de ladite institution, reprendre en intersession ou encore lors de la prochaine session ordinaire.

Ainsi, ces travaux en commissions portent essentiellement sur trois thèmes. À savoir, ''l'impact des réseaux sociaux sur la vie des citoyens'', ''l'égalité des sexes et l'autonomisation de la femme'' . Puis, ''le problème des faux médicaments et leurs circuits illicites au Gabon''.

Si le premier thème reste un vaste chantier pour la suite de ces assises, les deux autres ont, quant à eux, déjà fait l'objet de débats et d'analyses, au sein des commissions en charge d'y réfléchir.

Pour ce qui est du problème de faux médicaments et leurs circuits illicites, après avoir dressé un état des lieux, puis une analyse approfondie ayant révélé des faiblesses et plusieurs autres insuffisances (sur le plan juridique et institutionnel), les conseillers économiques et sociaux ont préféré mettre en avant les résolutions issues de la Conférence sous-régionale du 21, 22 et 23 juin dernier à Douala (Cameroun).



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.