Société civile libre du Gabon / Conférence de presse : Signal d'alarme

Conférence de presse donnée par la Société civile libre du Gabon (SCLG), lundi à Libreville. L'occasion de revenir sur la situation politique, économique et sociale actuelle du pays.

On s'en doute, suggestions et demandes n'auront pas manqué. Principal intervenant, Marc Ona Essangui a clairement appelé à des réformes sur le dialogue social. De même a-t-il souligné la partialité des institutions constitutionnelles dans le processus électoral. Et pour finir, il est revenu sur la lenteur du gouvernement dans la mise en place des outils devant garantir la transparence du scrutin présidentiel à venir.

Les critiques ont été tout aussi acerbes au moment d'aborder la situation financière. « L'environnement économique est obscur, aggravé par la baisse du prix du baril du pétrole." A ses yeux, le régime sera incapable de redresser l'économie avant 2016. Et ce "malgré les plus-values pétrolières et autres recettes publiques depuis 2008 (près de 18 000 milliards de nos francs) ».

Prochain rendez de la SCLG, prévu du 20 au 22 juillet prochains

.



C.O.


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.