Sénatoriales 2014 : Le vote sera repris à Lébamba et Medouneu

Tel est le verdict de la Cour constitutionnelle, hier, au terme de l'examen des six recours qui avaient été soumis à son appréciation, sollicitant, tous, l'annulation du scrutin du 13 décembre 2014 dans ces sièges.

LE contentieux post-électoral des Sénatoriales, ouvert le 18 décembre dernier, a pris fin hier avec les délibérations de la Cour constitutionnelle portant sur les six recours qui avaient été soumis à son attention, aux fins de l'annulation de l'élection dans la commune de Lebamba (Ngounié), Medouneu (Woleu-Ntem), au 2e arrondissement de la commune de Mouila (Ngounié), dans le siège unique du département de Bendjé (Ogooué-Maritime) et dans le département du Komo-Océan (Nzomoé, province de l'Estuaire), où il a été enregistré deux recours contre Mme Marie-Anne Ankombié Rapontchombo, candidate élue du Parti démocratique gabonais (PDG).

Au terme de l'examen minutieux et après l'audition de toutes les parties (plaignants, accusés et témoins), la Cour est parvenue à l'annulation du scrutin dans deux fiefs électoraux, à Lebamba et dans le siège unique du Haut-Komo à Medouneu.

Dans les quatre autres circonscriptions électorales incriminées, quoique déclarées recevables dans la forme, les requêtes introduites par Mme Honorine Dossou Naki (Bendjé), Martin Moussavou (Mouila), Claude Koffi Attisso et Charles-Gérard Yombiyeni Camara (Nzomoé) n'ont pas prospéré.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.