Sécurité : Partage d'expériences des chefs de police d'Afrique centrale

Sécurité : Partage d'expériences des chefs de police d'Afrique centrale

Ces assises s'inscrivent dans le cadre de la 20e session ordinaire du CCPPAC.

Depuis hier, et ce jusqu'au vendredi prochain, la capitale gabonaise, notamment l'hôtel Boulevard, abrite la 20e session ordinaire du Comité des chefs de police d'Afrique centrale (CCPAC). Un rendez-vous durant lequel les participants vont passer au crible la criminalité transfrontalière dans la sous-région, et par la même occasion partager et mutualiser leurs efforts en la matière. Objectif : améliorer les axes de coopération sécuritaire entre les États membres de la Communauté économique et monétaire d'Afrique centrale (Cémac).

Pour ce faire, les thèmes relatifs à la drogue, l'immigration, la criminalité, pour ne citer que ces cas, vont occuper une place prépondérante dans les discussions des experts en sécurité. " Depuis quelques années, nous avons enregistré des avancées significatives dans nos actions et stratégies communes. Il nous reste, malgré tout, un long chemin à parcourir, et ce n'est qu'en agissant de concert que nous atteindrons nos buts fondamentaux. Je considère qu'en ce sens, cette vingtième session est appelée à jouer un rôle primordial pour l'avenir de notre comité des chefs de Police", a déclaré le général de corps d'armée, Marcel Yves Mapangou-Moussadji, Commandant en chef des Forces de Police nationale, à l'ouverture des travaux.



Yannick Franz IGOHO



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.