RPM  : Quid du chemin parcouru en quatre ans d'existence ?

RPM  : Quid du chemin parcouru en quatre ans d'existence ?

LE Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) a soufflé sa quatrième bougie le week-end écoulé

LE Rassemblement pour la patrie et la modernité (RPM) a soufflé sa quatrième bougie le week-end écoulé. Si aucune manifestation n'a été enregistrée (probablement en raison des restrictions liées à la lutte contre le Covid-19), son président, Hugues-Alexandre Barro Chambrier, n'a cependant pas manqué de jeter un regard dans le rétroviseur via un post sur la page Facebook de son écurie politique.

"En ce jour où notre parti, le RPM, célèbre les 4 ans de son existence, il m'est agréable de reconnaître l'engagement, le dévouement, la détermination de chacun et de tous qui conditionnent la réussite des grandes œuvres", a-t-il déclaré. Un chemin parcouru grâce à la détermination de certains hommes, pour la plupart dissidents du Parti démocratique gabonais (PDG), et dont certains sont passés de vie à trépas. "En cette circonstance particulière, j'ai une pensée émue pour les patriotes qui nous ont quittés cette année et n'ont pu aller au bout de notre lutte commune", a-t-il ajouté. Non sans se satisfaire des résultats obtenus et inviter les siens à ne pas s'endormir sur leurs lauriers. "4 ans est un âge jeune. Mais disposant d'élus locaux et à l'Assemblée nationale, l'histoire de notre parti, à ce stade, est déjà riche de succès retentissants. Il est aussi et surtout confronté aux défis de grandes formations politiques. La marche à tâtons n'est donc plus permise", estime-t-il.

Droit dans ses bottes, le leader du RPM prône l'alternance politique. "Le peuple victime de l'oppression soupire à percevoir les signaux de la fin de ses souffrances. Comme le dit un adage, les arbres éprouvent leurs racines par les vents et les tempêtes. C'est pourquoi, les militantes et militants dans leurs organes de base doivent redoubler d'ardeur au travail. Il est clair que notre résilience collective aux épreuves déterminera l'aboutissement heureux de notre combat pour l'alternance et le changement", pense-t-il. Avant d'ajouter : "J'ai bon espoir que le RPM ralliera à cet idéal d'alternance le plus grand nombre de nos compatriotes".

Yannick Franz IGOHO

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.