Retour à l'Asssemblée nationale : Au-delà des passions…

Retour à l'Asssemblée nationale : Au-delà des passions…

La date du 31 août 2016 restera, très certainement, à tout jamais gravée dans les annales politiques gabonaises

La date du 31 août 2016 restera, très certainement, à tout jamais gravée dans les annales politiques gabonaises. Ce jour-là, une horde de manifestants mécontents des résultats de la dernière présidentielle, a pris d'assaut l'Assemblée nationale et d'autres édifices publics et privés. Là-bas, les manifestants mus par la vengeance ont mis à sac, pillé et mis le feu à la "Maison du peuple". Privant ainsi les parlementaires de leur espace de travail pendant près de deux ans. Vu que l'édifice n'était plus fonctionnel. Une violence politique qui a eu des conséquences néfastes tant sur les caisses de l'État que sur la vitalité de la démocratie.

Pour preuve la réfection de l'édifice a coûté à la partie gabonaise un peu plus d'un milliard de F CFA. Des espèces sonnantes et trébuchantes qui auraient pu être utilisées à d'autres fins. Dans la même foulée, ce vent de folie a porté un coup à l'image de la démocratie gabonaise. Au-delà des passions, rien ne saurait justifier un tel déchaînement, tant dans la forme que dans le champ politique. En effet, la "Maison du peuple" est par excellence le lieu de la contradiction et du débat démocratique. À moins d'être partisan de l'éternel recommencement que ce soient des édifices publics et privés [comme cela a été le cas avec l'Union le même jour], détruire un bâtiment ne constitue aucune solution aux revendications politiques ou sociales.

Pour éviter que de tels événements ne se reproduisent, il est impérieux que les acteurs politiques sensibilisent et éduquent leurs militants et sympathisants. Surtout au moment où la violence tend à se généraliser dans le landerneau politique. Le Gabon gagnerait à ne pas verser dans ce cycle infernal de violences. Il y va du bon fonctionnement de l'État et de la vitalité de la démocratie.



Y.F.I



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.