Réforme/CEEAC : Adapter les textes fondamentaux

Libreville accueille depuis le 10 janvier les experts des onze Etats membres de la Communauté économique des Etats de l'Afrique centrale (CEEAC). Au menu de leur rencontre, examen et validation des projets de textes fondamentaux de l'institution sous-régionale.

La troisième session du Comité technique d'experts (CTE) du comité de pilotage relative à la validation technique des avant-projets des textes de base dans le cadre de la réforme institutionnelle de la Communauté économique des États de l'Afrique centrale (CEEAC) se tient depuis le 10 janvier à l'hôtel Boulevard à Acaé.

Les experts des onze États membres doivent examiner et valider les projets de textes fondamentaux sur la réforme institutionnelle.

Le projet de traité révisé de la CEEAC, le projet de protocole relatif au Copax et ses appendices, le projet de du protocole de la cour de justice et des comptes, le projet de cadre organique et de l'organigramme de la commission de la CEEAC, le projet de statut du personnel de la CEEAC sont entre autres les textes fondamentaux qui font l'objet de cette réunion.

'' En mai 2015 à Ndjaména lors de la conférence des chefs d'Etat et de gouvernement, ils ont instruit de lancer une réforme institutionnelle profonde'', rappelle Daniel Pascal Elono, chef de l'unité électorale rapporteur des travaux du comité technique. Et de poursuivre en indiquant que le processus de réforme est continental.



L.R.A.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.