Primature/Coopération Gabon-Onu : Le dialogue national en perspective

Lors de ses échanges avec l'actuel locataire de l'immeuble du 2-Décembre, le chef du Bureau de l'Unoca a manifesté son vif intérêt quant à la tenue du dialogue national sans tabou, tout en encourageant l'apport de plus de réponses pratiques aux préoccupations des populations.

LE Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, s'est entretenu dernièrement, dans son cabinet, avec le représentant spécial du secrétaire général de l'Onu pour l'Afrique centrale, François Louncény Fall, par ailleurs chef du Bureau régional des Nations unies pour l'Afrique centrale (Unoca). Ce premier contact entre les deux personnalités était essentiellement axé autour de l'organisation du dialogue national sans tabou.

Le diplomate onusien a manifesté un vif intérêt quant à la tenue de ces assisses, tout en encourageant l'ensemble des acteurs politiques à préserver la paix, la réconciliation nationale et à promouvoir les vertus du dialogue. Le chef du gouvernement a réaffirmé la détermination des autorités gabonaises à ne ménager aucun effort quant à la tenue du dialogue national sans tabou. Dans ce sens, le locataire de l'immeuble du 2-Décembre a initié, depuis plusieurs semaines, une série de rencontres avec l'ensemble de la classe politique nationale de manière à présenter à ses différents interlocuteurs le bien-fondé de ces assisses et à cerner leurs préoccupations.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.