Présidentielle 2016/Coalition de la société civile gabonaise : Pour la préservation de la paix dans notre pays

Au regard des dérapages verbaux de certains acteurs politiques, les acteurs de la société civile les ont invités au ressaisissement.

ANIMANT un point-presse, hier, à la case d'écoute du quartier Derrière-la-Prison, dans le 2e arrondissement de la commune de Libreville, le secrétaire exécutif et porte-parole de la Coalition de la société civile gabonaise (CSCG), Guy-René Mombo Lembomba, s'est longuement appesanti sur la nécessité de préserver la paix au cours des échéances électorales à venir. En invitant notamment les acteurs politiques de tout bord '' au ressaisissement et à la retenue'', en s'abstenant de '' semer la haine entre les Gabonais au moyen des procédés psychologiques et slogans dangereux''.

Cette exhortation est d'autant plus pertinente que, selon lui, '' une élection présidentielle n'est pas une lutte à mort. Elle ne peut donner lieu à l'embrigadement, l'exacerbation, la manipulation des populations. Elle doit être au contraire un espace de libre expression respectueux des hommes et de leur culture'', a-t-il avancé devant une assistance essentiellement composée des représentants de la presse nationale et plusieurs de ses collaborateurs.


J.K.M


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.