Première session ordinaire du CESE : Deux avis ‘’robustes’’ élaborés

Le premier est relatif à la problématique du lien entre environnement, sécurité et développement durable ; tandis que le second se préoccupe de l’impact de l’emploi des jeunes sur la stabilité économique et sociale.

LA cérémonie de clôture de la première session ordinaire du Conseil économique, social et environnemental (CESE) a eu lieu, hier, au siège de l'institution, en présence du ministre de la Fonction publique Jean-Marie Ogandanga, représentant le chef du gouvernement empêché.

Face aux conseillers et à toute l’assistance, le président de ladite institution, René Ndemezo’Obiang, a livré les conclusions des travaux de ladite session. Ainsi, au terme de vingt et un jours de réflexion, les membres du CESE ont élaboré ce que le président de l'institution a présenté comme deux avis ‘’robustes’’.

Le premier est relatif à la problématique du lien entre environnement, sécurité et développement durable. Le deuxième avis concerne l’impact de l’emploi des jeunes sur la stabilité économique et sociale. En clair, il était question pour les conseillers de cette institution d’examiner les liens entre l’employabilité des jeunes et la stabilité économique et sociale du Gabon.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.