PDG : La "promotion Prisca Koho-Nlend" sur le marché du travail

La 8e promotion composée de 16 femmes, cuvée 2017-2018 de la Maison de la Femme de l'Union des femmes du Parti démocratique gabonais (UFPDG), baptisée "Prisca Koho-Nlend", a reçu son parchemin mercredi au siège du parti au pouvoir. Au terme de plus de neuf mois de formation.

En sa qualité de coordinatrice des maisons d'apprentissage des métiers de la femme de l'UFPDG, Clémence Loupdy a défini l'objectif poursuivi pour ce centre de formation. Depuis la création, a-t-elle dit, ''le but de ces centres c'est l'autonomisation de la femme "pdgiste", jeune fille, mère de famille, par la création des activités génératrices de revenus''.

Pour le centre de Libreville, a-t-elle révélé, c'est au total 16 femmes qui ont bénéficié d'une formation dans les filières suivantes : informatique/bureautique, coupe/couture, restauration, coiffure/esthétique, art floral, hygiène sanitaire et culture générale. Elle a également profité de l'occasion pour donner le chiffre exact des effectifs dans l'ensemble des Maisons de la Femme en activité dans le Gabon.

Selon elle, Libreville comptait au départ 54 apprenantes, Lambaréné 17, Makokou 6, Koula-Moutou 11 et Port-Gentil 10. Sauf que, pour ce qui est de la capitale politique, toutes n'y sont pas arrivées au bout de leur formation. La coordinatrice a évoqué entre autres raisons pour le justifier, ''le gardiennage des enfants ainsi que les moyens de déplacement''.





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.