Mariage coutumier : place à la Commission mixte

Mariage coutumier : place à la Commission mixte

L'audition, hier, du sénateur Ernest Ndassiguikoula, par les membres de la Commission des Lois, des Affaires administratives et des droits de l'Homme de l'Assemblée nationale, sur la proposition de loi portant reconnaissance légale et fixant le régime juridique du mariage coutumier en République gabonaise, a débouché sur la mise en place d'une Commission mixte. D'autant que, au regard des observations relevées, les députés ont jugé utile de se retrouver avec les sénateurs aux fins de l'adoption d'un texte commun.

Ces derniers, on s'en souvient, avaient adopté, en première lecture, au cours de la deuxième session ordinaire du Parlement de l'année 2019, la proposition de loi du sénateur de la Bayi-Brikolo. Lequel a laissé entendre que son initiative procède de la volonté de réconcilier nos pratiques en matière de mariage avec la loi. En accordant "un statut juridique au mariage coutumier, en lui reconnaissant une existence légale, en autorisant la pratique de la dot tout en limitant les excès, et en protégeant les conjoints et les enfants nés de ce type d'union".

En définitive, il s'agit donc, comme il l'a indiqué, "d'un processus de transformation sociale. De garder nos coutumes, nos pratiques et nos rites, en les adaptant au contexte nouveau que nous imposent la modernité et le droit dont nous sommes les dépositaires en tant que législateurs".



J.KOMBILE.MOUSSAVOU



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.