Majorité : la posture de Casimr Oye Mba et de Guy Nzouba Ndama saluée

Guy-Christian Mavioga, porte-parole de la Majorité républicaine et sociale pour l'émergence, s’est exprimé samedi dernier sur la question de la tenue d’un troisième.

Le président du Bloc démocratique chrétien (BDC) dit se ranger du côté de ceux qui pensent que d’autres assises ne se tiendront pas. Du moins, ajoute-t-il, pas dans le même format que celles d’Angondjé initiées par le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba.

Ainsi, il a salué la posture de l’ancien Premier ministre Casimir Oye Mba, tout comme celle de l’ancien président de l’Assemblée nationale, Guy Nzouba Ndama, sur le souhait de la tenue d’un autre Dialogue. ‘’Il n’est pas question de cerner ou de nous enfermer, il n’est pas question d’organiser un Dialogue avec le format d’Angondjé. Il est question de comprendre que le pouvoir actuel est basé sur un triptyque simple : le dialogue, la tolérance et la paix’’, a souligné l'orateur qui n’a pas manqué d’exprimer son vœu de voir s'instaurer dans notre pays "un dialogue constant et permanent".

Si ce dialogue est un élément permanent sur la base de ce triptyque, a mentionné l’orateur, ‘’ on ne peut donc pas s’enfermer en disant qu’il n’y aura plus de dialogue. Nous disons, au BDC, que tout est encore possible. Et le dialogue, il y en aura encore mais, peut-être pas dans le même format".

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.