Maîtrise des effectifs de l'Etat : Le gouvernement vise un outil "moderne"

Dans le cadre de sa politique visant à maîtriser au mieux les effectifs de la Fonction publique, le gouvernement envisage de passer à la ''Gestion prévisionnelle des emplois et compétences'' (GPEC). Il s'agit, à en croire le ministre de la Fonction publique, Ali Akbar Onanga, d'un outil moderne de gestion des ressources humaines.

Ce projet a nécessité, une semaine durant, la réflexion d'un groupe de travail, composé de plusieurs fonctionnaires de l'administration gabonaise et coordonnée par l'experte sur les questions des ressources humaines de la Banque mondiale, Paola Bergers. Mission : mettre en place un référentiel devant servir de base au dit projet.

« La Gestion prévisionnelle des emplois, des effectifs et des compétences permet de se projeter sur quelques années (3 ou 5 ans) pour savoir quel sera la ressource humaine nécessaire au regard de la situation présente », a expliqué l'experte détachée par la Banque mondiale dans le cadre du Projet d'accompagnement des réformes administratives pour le Gabon.

Si l'on en croit l'experte, ''le gouvernement gabonais a ainsi pour objectif : avoir une photographie de la situation actuelle de ses ressources humaines. C'est-à-dire, une exactitude sur le décompte des effectifs, les emplois et les compétences, afin de savoir vers où l'on va''.



SM



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.