Législatives : Le CGE sur le pied de guerre ?

Selon plusieurs indiscrétions, le Centre gabonais des élections pourrait rendre public le calendrier électoral avant le 17 août prochain. Tout porte à croire que le Gabon n'aura pas un Parlement bicaméral à l'ouverture de la seconde session parlementaire, prévue le premier jour ouvrable du mois de septembre.

TROIS

mois après la prestation de serment des membres du bureau du Centre gabonais des élections (CGE) devant la Cour constitutionnelle, les choses semblent se préciser du côté de cet organe, tant le processus d'organisation des prochaines élections législatives pourrait connaître une nette accélération dans les jours à venir. D'autant qu'il se susurre que le CGE devrait rendre publique, avant la commémoration des fêtes de l'Indépendance, la liste des présidents des différentes commissions électorales. Et très probablement, dans la foulée, les dates du scrutin. Étant entendu que l'on s'acheminerait, vraisemblablement, vers la tenue du premier tour des législatives couplée à celle des locales. Ce qui serait une première depuis la restauration du multipartisme dans notre pays, en 1990. Vu que, depuis cette année là, ces deux élections ont toujours été organisées de manière distincte. La nécessité de réaliser des économies en ces temps de crise est sans doute pour quelque chose dans cette situation.

 

 

Une chose paraît certaine, ces différentes annonces du CGE devraient ramener un peu de sérénité au sein de l'opinion publique et de la classe politique nationale, notamment l'opposition. D'autant plus que, depuis un certain temps, de nombreuses voix s'élevaient pour dénoncer leur étonnement et incompréhension face au fait que, plusieurs mois après sa mise en place, le CGE n'avait toujours pas publié de calendrier électoral. On se souvient, à cet effet, de la récente conférence de presse du président du Rassemblement Héritage et Modernité (RHM), Alexandre-Barro Chambrier, et de la déclaration du porte-parole de la "Plate-forme des 41", Pépin Moungockodji.

 

Dans tous les cas, si l'on s'en tient aux textes en vigueur et à la prati...

J. KOMBILE MOUSSAVOU

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.