Indépendance An LVII : Parade militaire

Les troupes à pied et motorisées ont défilé, hier, sur le boulevard du bord de mer, devant le président de la République, chef suprême des armées.

LA grande parade militaire, qui s'est déroulée, hier, sur le boulevard de l'Indépendance, a constitué l'un des temps forts de la commémoration du 57e anniversaire de l'accession de notre pays à la souveraineté internationale. Avec, cette année, comme innovation, en guise de clou, le carrousel de l'escadron motorisé de la gendarmerie nationale (Gena). Une réalisation de vingt-et-une figures géométriques par neuf motocyclistes.

Tout a débuté avec l'arrivée du chef de l’État, Ali Bongo Ondimba, au boulevard de l'Indépendance. Salué à la descente de son "Command Car" par le ministre de la Défense nationale, Étienne Massard Kabinda Makaga, le numéro un gabonais s'est immobilisé devant le drapeau national pour l'exécution de l'hymne national par la fanfare de la Gena. Avant de procéder à la décoration d'un certain nombre de personnalités dans l'Ordre national de l’Étoile équatoriale et du Mérite gabonais. Au nombre des heureux récipiendaires figurent, notamment, le Premier ministre, Emmanuel Issoze Ngondet, le conseiller politique du chef de l’État, Michel Essonghe, l'ancien secrétaire général du Parti démocratique gabonais (PDG), Faustin Boukoubi, le président du Centre des libéraux réformateurs (CLR), Jean-Boniface Assélé.

S'en est suivie l'ouverture proprement dite de la parade militaire.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.