Gouvernement : Le quota féminin

Par rapport aux précédents gouvernements composés depuis l'accession d'Ali Bongo Ondimba au pouvoir, tout au moins les deux derniers, le quota des femmes a toujours été de 30%. Si le dernier cabinet d'Emmanuel Issoze Ngondet comptait 40 ministres dont 12 femmes, l’actuelle avec 38 membres comprend 11 femmes.

LE gouvernement Issoze Ngondet 2 est connu depuis lundi soir. Ils sont au total 38 membres contre 40 dans l’équipe précédente. Pour ce qui est de la représentativité féminine au sein de cette nouvelle équipe, on note 11 ministres contre 12, soit un quota de près de 30% comme tant indiqué par le président de la République, Ali Bongo Ondimba.

Autour du chef de l’administration gabonaise reconduit, on enregistre de nouveaux visages féminins pour poursuivre avec lui et les autres, les missions qui sont les leurs, notamment le suivi et l’application des Actes du Dialogue politique d’Angondjè. Parmi les nouvelles figures, il y a Carmen Ndaot, ministre du Travail, de l’Emploi et de la Formation professionnelle. C'est, semble-t-il, la plus jeune femme ministre dudit gouvernement. Puis, Nadine Patricia Anguile épouse Obame, ministre de l’Education nationale, et Clotilde Chantal Mboumba Louey, ministre délégué auprès du Premier ministre chargée de la Décennie de la Femme. Elles font, entre autres, partie des 7 femmes qui ont fait leur entrée.

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.