Fin du 3e congrès de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines : Marie-Madeleine Mborantsuo portée à la présidence de la CJCA

Le mandat dure deux ans. La promue entend poursuivre la réalisation des objectifs assignés à la CJCA.

OUVERTES le 8 mai par le chef de l'Etat, Ali Bongo Ondimba, les assises du 3e congrès de la Conférence des juridictions constitutionnelles africaines (CJCA) ont pris fin samedi dernier, au palais de la Constitution de la République gabonaise.

A cette occasion, Marie-Madeleine Mborantsuo a été portée à la présidence de la CJCA, pour un mandat de 2 ans. Elle est assistée de six vice-présidents et d'un secrétaire général. Au-delà de la fierté personnelle qu'elle éprouve, ce choix, dit-elle, est un honneur fait à notre pays et à son peuple.

Joviale, elle a promis de poursuivre l'élan amorcé par ses prédécesseurs. Afin que se traduisent, dans la pratique, les objectifs assignés et les orientations issues de ce congrès ; et aussi celles qui ne manqueront pas d'être adoptées au cours de ce mandat qui commence.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.