Deuxième sommet sur la sécurité en Afrique : Vaincre définitivement Boko Haram

Si tous les chefs d’Etat présents dans la capitale nigériane, à l’instar d’Ali Bongo Ondimba, ont reconnu que la menace a été fortement réduite depuis la rencontre de Paris (France), en 2014, ils ont néanmoins appelé à l’intensification de la lutte pour éradiquer cette nébuleuse.

LE président de la République, Ali Bongo Ondimba, a pris part, samedi dernier, au deuxième sommet sur la sécurité en Afrique, à Abuja, la capitale de la République fédérale du Nigeria. Comme en 2014, lors de la première rencontre des dirigeants, à Paris, l’ordre du jour a porté sur les mécanismes à mettre en place pour totalement mettre hors d’état de nuire la secte islamique nigériane Boko-Haram.

Huit présidents africains présents, ainsi que le chef de l’Etat français, François Hollande, ont fait le constat du recul de la menace incarnée par ce groupe terroriste présent dans plusieurs pays du bassin du lac Tchad. En tant que président en exercice de la Communauté économique des Etats de l’Afrique centrale (CEEAC), le numéro un gabonais a rappelé que l’Afrique centrale n’est pas en marge de la guerre qui est menée contre Boko-Haram. « Dans notre détermination à éradiquer le terrorisme, nous avons, lors du sommet extraordinaire des chefs d’Etat de la CEEAC, en février 2015, marqué un tournant décisif dans la lutte contre le mouvement islamique Boko Haram en adoptant plusieurs résolutions », a-t-il déclaré.


Jonas OSSOMBEY


Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.