Coopération Gabon-Togo : Tête-à-tête Ali Bongo Ondimba Faure Gnassingbé

Les deux chefs d’État se sont entretenus, hier, au palais de la présidence de la République. Ce qui a constitué le principal temps fort de la brève visite qu'a effectuée, hier, en terre gabonaise, le numéro un togolais.

LE chef de l’État togolais, Faure Gnassingbé, a effectué, hier, une visite de quelques heures à Libreville. Accueilli à l'aéroport international Léon-Mba par son homologue gabonais, Ali Bongo Ondimba, les deux personnalités ont pris un bain de foule avant de s'entretenir au palais du bord de mer. Un tête-à-tête qui entre dans le cadre des consultations d'usage qu'entretiennent régulièrement les deux chefs d’État. Tout laisse à penser qu'en leur qualité respective de président en exercice de la Communauté économique des États de l'Afrique de l'ouest (Cédéao) et celle des États de l'Afrique centrale (CEEAC), ils ont exploré les voies et moyens de renforcer la coopération entre les deux organisations sous-régionales, de manière à en faire des zones communautaires stables, des pôles de croissance et d'épanouissement des populations.

Toute chose qui participe de la mise en place de la Zone de libre-échange continental (Zlec) dont le Traité avait été ratifié, en mars dernier, à Kigali (Rwanda), par une quarantaine des chefs d’État et de gouvernements, lors du Sommet extraordinaire de l'Union africaine (UA).





Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.