Coopération France-Gabon : Issozé Ngondet au Quai d'Orsay

Le ministre gabonais des Affaires étrangères a été l'hôte de son homologue français, Jean-Marc Hérault, la semaine dernière. Les questions bilatérales et internationales étaient à l'ordre du jour de ce tête-à-tête entre les deux personnalités.

Jen-Marc Hérault, ministre français des Affaires étrangères et du Développement international, a reçu en audience, au Quai d’Orsay, le jeudi 2 juin, son homologue gabonais, Emmanuel Issozé Ngondet.

Les deux hommes ont échangé sur les questions bilatérales et internationales. Ils ont exprimé leur volonté commune d’œuvrer davantage à la consolidation de l’axe Libreville-Paris. Le chef de la diplomatie gabonaise a renouvelé la disponibilité du Gabon à toujours œuvrer, en toutes circonstances, au raffermissement des relations avec la France, qui demeure un partenaire privilégié. Cette rencontre pleine de symboles a offert l’opportunité d’évaluer les fruits de la coopération bilatérale, et de fixer les perspectives à court et moyen termes.

Les deux personnalités se sont félicitées de la présence économique française au Gabon qui, en dépit de la concurrence d’autres partenaires, reste importante avec près de 125 entreprises établies sur le sol gabonais. Et opérant dans tous les domaines stratégiques que sont, les secteurs pétrolier, minier, agroalimentaire, ferroviaire, les BTP, les assurances, les transports, l’énergie, etc.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.