Conseil ordinaire des Ordres nationaux : 116 dossiers à l'examen des "dignitaires" membres

Conseil ordinaire des Ordres nationaux : 116 dossiers à l'examen des "dignitaires" membres

L'Hôtel de Ville de Libreville a abrité, hier, une session du Conseil ordinaire des Ordres nationaux. Celle-ci était présidée par le Grand chancelier, l'amiral Hervé Nambo Ndouany.

À moins d'un mois de la célébration des 59 ans de l'indépendance du Gabon, ces assises étaient ainsi dominées par l'examen des dossiers de demande des décorations. "Cette année encore, plusieurs de nos compatriotes ont sollicité l'obtention de distinctions honorifiques ou de promotions dans les deux Ordres et différents grades de l'Étoile équatoriale et du Mérite gabonais", a informé l'amiral Nambo Ndouany.

Ainsi les dignitaires membres ont-ils passé au peigne fin les 116 dossiers qui leur ont été soumis. Non sans observer que pour cette année, la demande de décorations est relativement supérieure à l'offre. "Cela, au regard de la disponibilité des médailles à notre disposition", a expliqué le Grand chancelier.

Nul doute que les dignitaires membres présents à cette session ordinaire ont, à l'évidence, dû jouer à des équilibres et à établir des priorités pour répondre au mieux aux sollicitations des futurs récipiendaires. Dans tous les cas, tout au long de leurs travaux, ils ont gardé à l'esprit cette "vision inspirante de la patrie reconnaissante qui honore ses élites militaires et civiles".



Guy-Romuald MABICKA



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.