Conférence de presse de la Société civile libre du Gabon : D'autres priorités que le calcul politicien

Plusieurs responsables de la Société civile libre du Gabon (SCLG) ont récemment animé une conférence de presse dans un hôtel de la place. Récit !

Plusieurs questions d'actualité ont donc alimenté le débat. Et le climat général du débat était plutôt à l'insatisfaction. Les intervenants, parmi lesquels Ona Essangui, Jonathan Ntoutoume et Georges Mpaga,

ont fustigé "le refus" de la majorité républicaine et sociale pour l'émergence du dialogue inclusif prôné par l'opposition. Par ailleurs, ils ont dénoncé, la partialité des institutions impliquées dans le processus électoral. Tout en demandant à la classe politique, surtout l'opposition, de prendre ses responsabilités.

A propos de cette opposition, la SCLG a condamné son comportement, caractérisé par une guerre d'égos et une tendance à la division. " L'heure n'est pas aux petits calculs ni à la mise à l'écart de la société civile "... Une façon de rappeler que d'autres priorités existent que la seule stratégie politicienne. Enfin, la SCLG a regretté le climat social, les licenciements et l'insécurité qui sévit dans le pays. Des points qui seront débattus lors des prochaines assises en juillet.



Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique Gabon
Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.