Climat politique : Ossouka Raponda échange avec les leaders des partis politiques

Climat politique : Ossouka Raponda échange avec les leaders des partis politiques

Plusieurs acteurs politiques ont tour à tour été reçus récemment à la Pimature.

LA Première ministre, Rose Christiane Ossouka Raponda, a entamé, depuis mardi dernier, une série de rencontres avec les responsables des formations politiques de l'opposition et de la majorité républicaine et sociale pour l'émergence.

Tout le monde l'aura noté, ces échanges interviennent quelques jours après les événements dramatiques survenus à Mékambo, chef-lieu du département de la Zadié. Et au lendemain de l'audience que le chef de l'État, Ali Bongo Ondimba, avait accordée à la cheffe du gouvernement. Un contexte qui pourrait expliquer la teneur des entretiens que la locataire de l'immeuble du 2-Décembre a eus avec les présidents du Parti social démocrate (PSD), Pierre-Claver Maganga-Moussavou, de l'Union pour la nouvelle République (UPNR), Me Louis-Gaston Mayila, et le secrétaire exécutif du Bloc démocratique chrétien (BDC), Guy-Christian Mavioga. Trois acteurs politiques de premier rang, dont les deux derniers cités militent "pour la paix des braves".

Quoi qu'il en soit, Rose Christiane Ossouka Raponda a indiqué avoir échangé avec ses interlocuteurs "sur de nombreux sujets liés, entre autres, au quotidien des populations et à la vitalité de la démocratie dans notre pays". Selon elle, cette initiative, somme toute normale en démocratie, vise à prendre le pouls de la classe politique nationale et à recueillir son avis de façon à consolider la cohésion sociale dans le pays. "Nous pouvons avoir des points de vue divergents sur plusieurs sujets, mais nous sommes tous frères d'un même pays condamnés à vivre ensemble afin de le bâtir et préserver sa stabilité", a déclaré le leader du BDC.

Bien que la situation politique nationale ait été largement évoquée avec le président du PSD, celui-ci est notamment venu s'enquérir du sort réservé au maire de Mékambo, élu du PSD, incarcéré à la suite des incidents survenus dans cette localité. "Il fallait venir s'enquérir de la situation et apaiser les tensions, pour que la paix et la sérénité reviennent à Mékambo et dans les esprits de ses habitants", a laissé entendre le leader du PSD.

Cette série de rencontres devrait se poursuivre.

J.KOMBILE MOUSSAVOU

Retrouvez l'intégralité de cet article dans la version numérique complète

Retournez à la rubrique Gabon politique

Laisser un commentaire

Filtered HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Balises HTML autorisées : <a> <em> <strong> <cite> <blockquote> <code> <ul> <ol> <li> <dl> <dt> <dd>
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.

Full HTML

  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
  • Both <img> and <iframe> elements are lazy-loaded.

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.